Qui sommes-nous?

Nous

Nous sommes une équipe d'ingénieurs qui pensent que la technologie peut aider à construire un monde meilleur. Nous avons créé Tutator en 2008 sous la forme d'une entreprise sociale dont le but est d'aider les services sociaux dans tous leurs besoins technologiques, en particulier:

Tutator a commencé en Suisse mais sa vision est mondiale. La première équipe de dévelopment a été établie en Bolivie en 2013.

Nous avons des personnes basées en Californie, en Bolivie, à Panama, au Mexique et en Suisse et nous réalisons des projets dans le monde entier.

Nous avons à coeur de protéger la dignité humaine dans tous nos projets, c'est pourquoi au-delà des ingénieurs notre équipe comprend aussi des spécialistes des Droits de l'Homme et des Droits de l'Enfant. De plus, nous faisons régulièrement appel à des experts de renommée mondiale dans ces domaines qui nous conseillent et nous soutiennent.

Pourquoi

Nous avons de l'expérience en développement de logiciels, (software et hardware), en analyse de données, en statistiques et en mesure d'impact.

Nous avons commencé notre vie professionnelle dans la Silicon Valley et notre expérience commune des 35 dernières années comprend le développement de systèmes, la production, le marketing, la vente et le support dans le monde entier.

Nous savons comment démarrer, développer et faire prospérer une entreprise durable.

Ce que nous avons appris
Nous avons pris conscience des réalités du marché et de la loi de l'offre et de la demande. Nous savons que personne n'accepte un changement ou un service qui n'apporte pas de valeur. Nous sommes convaicus qu'il faut considérer les services sociaux en ces termes de plus-value et se concentrer sur les bénéficiaires et sur la valeur ajoutée que nous pouvons leur apporter.
Afin de comprendre les défis des services sociaux, nous avons voyagé à travers le monde et visité et analysé plus d'une centaine de projets offrant des services à des bénéficiaires, des projets gérés par des ONG ou par des services gouvernementaux.
Ce que nous avons appris

Cette expérience nous a montré combien seules des données bien organisées peuvent permettre d'évaluer les priorités et de garantir une prestation de services équitable et en temps utile.

A travers nos discussions avec ces réfugiés, nous avons compris combien chacun d'entre eux est unique et a besoin d'un service et un suivi spécifiques.

Un outil bien conçu, s'appuyant sur une base de données des bénéficiaires, contribuerait grandement à garantir l'efficacité et l'équité, et aussi à mesurer en temps réel l'impact des mesures prises.

En visitant ces projets, nous avons rencontré des équipes très engagées dont les efforts ont donné des résultats variés. Nous avons vu des interventions réussies qui devraient être étendues et perfectionnées, des échecs qui devraient être analysés pour développer des alternatives et des projets en difficulté qui ont désespérément besoin d'aide et de soutien pour s'améliorer.
Ce que nous avons appris
Nous avons développé un outil qui permettra à cette ONG de prendre en compte des familles entières et de proposer ainsi ce qui convient le mieux à chaque membre de la famille.

Quoi

Nous savons que la plupart des interventions sociales bénéficieraient grandement d'une analyse approfondie et d'une mise à jour de leurs processus ainsi que du déploiement d'outils appropriés pour la gestion des cas, la collecte de données et l'analyse d'impact.

En effet, les institutions sociales qui offrent des services sociaux ont généralement besoin de:

Offrir des réponses personnalisées aux besoins diversifiés qu'elles rencontrent chez leurs bénéficiaires, dans un environnement en rapide évolution
Ce que nous avons appris
Il est apparu très tôt qu'ils avaient besoin d'outils logiciels appropriés pour gérer les programmes des étudiants et pour déployer l'apprentissage à distance. De plus, une base de données constamment mise à jour de la demande de travailleurs sur le marché et les caractéristiques spécifiques de chaque étudiant doivent être prises en compte pour un impact optimisé sur leur avenir.
Mesurer leur impact, non pas leurs actions mais plutôt les résultats de leur intervention, sur de nombreuses dimensions afin d'orienter et d'améliorer leurs pro
Ce que nous avons appris
Un bon outil de suivi de l'impact non seulement sur les bénéficiaires mais sur l'ensemble de la communauté aurait pu détecter rapidement cette conséquence négative et déclencher des alarmes afin que des mesures puissent être prises pour résoudre ce problème.
Rendre des comptes aux personnes et aux institutions qui les soutiennent, avec une analyse d'impact solide basée sur des données réelles et actuelles.
Ce que nous avons appris
Une plate-forme en ligne et des outils appropriés à travers les réseaux sociaux sont essentiels pour offrir à ces personnes des conseils, du suivi et des formations supplémentaires, ainsi que pour comprendre et mesurer l'impact de la formation.

Dans un monde où la collecte de données est souvent considérée comme une violation de liberté ("Big Data"), il est important de reconnaitre qu'une collecte de données bien faite peut être un outil puissant pour mettre en place des mécanismes de prévention, de protection et de suivi des cas. Nous sommes convaincus qu'un usage éthique des données peut garantir la protection des droits des individus tout en permettant d'optimizer l'impact sur les bénéficiaires.

Nous nous engageons à mettre en place des systèmes qui garantissent le plus haut niveau de protection des droits individuels et de la vie privée des personnes.

Ce que nous avons appris
En 2016, le système pénitentiaire bolivien a demandé notre aide pour résoudre ce type de problème. Nous avons dévelopé un logiciel qui est maintenant utilisé pour gérer tous les détenus adultes en Bolivie et pour garantir la protection de leurs droits.
Ce que nous avons appris
Fournir aux professionnels de la santé des outils d'imagerie médicale adaptés à leurs besoins (abordables, portables et robustes) et un accès à distance a des spécialistes pouvant interpréter les images et donner des conseils peut sauver de nombreuses vies.
Ce que nous avons appris
Fournir aux professionnels de la santé les bons outils pour annoncer et suivre les cas pourrait contribuer grandement à protéger les gens de cette maladie mortelle.

S'INFORMER SUR NOS PROJETS